Phytothérapie : tout savoir sur la médecine par les plantes !

La phytothérapie est une branche de la médecine douce qui utilise principalement des plantes thérapeutiques pour traiter divers troubles de la santé. En raison de ses effets indésirables relativement faibles, elle est très prisée par un très grand nombre de personnes. Définition, avantages, risques… voici tout ce que vous devez savoir sur la phytothérapie.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie ou médecine par les plantes implique l’utilisation de pratiques, d’interventions et de produits naturels et biologiques pour traiter une variété de conditions physiques ou émotionnelles. Elle implique essentiellement l’utilisation de plantes ayant des propriétés thérapeutiques. Depuis des décennies, cette discipline de la médecine alternative est très prisée. En effet, l’OMS estime que 80 % de la population mondiale, soit environ 4 milliards de personnes, ont actuellement recours à la phytothérapie pour certains de leurs soins de santé et apparemment un Français sur deux a recours à ce moyen thérapeutique.

Que soigner par la phytothérapie ?

La phytothérapie est utilisée pour traiter diverses maladies. Voici des exemples d’affection qui sont souvent soignés par cette médecine douce :

  • Troubles circulatoires : jambes lourdes…
  • Douleurs articulaires : rhumatismes, arthrose…
  • Troubles du sommeil : nuit peu réparatrice, insomnie, réveil nocturne fréquent…
  • Troubles digestifs : diarrhées, constipation, dyspepsie, ballonnement abdominal…
  • Trouble de la concentration et de la mémoire,
  • Trouble de la périménopause et de la ménopause, le syndrome prémenstruel,
  • Anxiété, sautes d’humeur,
  • Fatigue,
  • L’obésité…

Quels sont les avantages ?

Les préparations à base de plante médicinale proposent de résultats satisfaisants dans la majorité des cas. Aussi, la plupart des principes actifs de la phytothérapie ne provoquent pas de réactions indésirables s’ils sont utilisés correctement, si vous respectez les conditions d’administration.

Il faut toutefois noter que certains n’ont aucun effet prouvé quant à leur vertu sur la santé. Aussi, bien que la majorité des herbes médicinales n’ont pas d’effet secondaire notable sur l’organisme, il convient de prendre ces gardes et de toujours se renseigner avant d’entamer un traitement phytothérapique.

Quels sont les risques de la phytothérapie ?

Bien qu’il s’agisse de produit naturel, les plantes utilisées en phytothérapie présentent tout de même des risques. En effet, toute substance capable de faire de bien à l’organisme et à la santé, s’avère également être nocive dans certaine situation.

Il n’existe pas de règlementation ou de norme précise en ce qui concerne l’utilisation des plantes médicinales. On n’a pas encore fait d’étude pour surveiller la sécurité, les avantages et les effets concrets de ces principes actifs sur le moyen et le long terme.

Vous devez aussi savoir que certains médicaments phytothérapiques réagissent mal s’ils sont combinés avec des médicaments prescrits par votre médecin. Il convient donc de toujours demander l’avis de ce dernier avant d’entamer un traitement naturel. De plus, si vous suivez un traitement continu, contre une maladie chronique par exemple, l’avis d’un médecin est plus que nécessaire.

Entre autres, soyez prudent si vous associez un traitement phytothérapique à ces médicaments :

  • Médicaments pour le cœur (en particulier les Digitalis),
  • Médicaments contre l’asthme (en particulier la théophylline),
  • Les anticoagulants (en particulier le Coumadin),
  • Les antidépresseurs (en particulier les IMAO),
  • Médicaments pour la pression artérielle,
  • Les immunosuppresseurs,
  • Certains antibiotiques…

Avec toutes les variétés de médicaments qui existent sur le marché, il est souvent difficile le type de traitement que vous suivez. Il est toujours préférable de consulter votre médecin.

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Articles en liens