Huiles essentielles et beauté : notre guide complet

Que vous ayez atterri ici par hasard ou parce que vous cherchiez plus d’informations sur ces extraits de plantes, pratique séculaire soit dit en passant, qui sont devenus de plus en plus populaires au fil des ans.

En raison de leur large diffusion dans les domaines de la beauté et du bien-être, sans parler du fait qu’il existe d’innombrables opinions contradictoires sur internet, nous avons pensé qu’il était temps de faire  un guide complet sur les huiles essentielles (HE) et toutes les façons dont vous pouvez les utiliser à votre avantage au rayon beauté. Mais assez blablaté, un long travail nous attends !

Comment les huiles essentielles sont-elles utilisées ?

Excellente question : Les HE peuvent être utilisées de nombreuses façons, et pas seulement pour les soins de la peau. Les huiles essentielles peuvent être diffusées par inhalation, appliquées localement ou utilisées pour le nettoyage.Il peut être préférable d’inhaler des huiles essentielles si votre inquiétude est interne ou émotionnelle (l’huile de lavande peut être un excellent choix pour cela). Des études cliniques ont montré que l’aromathérapie par inhalation peut avoir de réels avantages pour les personnes souffrant, par exemple, d’anxiété, de troubles de la concentration mentale, de symptômes dépressifs et de douleurs menstruelle. De plus, l’utilisation des huiles essentielles par le biais du bain, de la diffusion et de l’application topique peut également être utile en termes de bien-être.

En ce qui concerne les huiles essentielles utilisées dans les soins de la peau, les choses ont tendance à se compliquer. Si plusieurs huiles peuvent aider à guérir, à tonifier et à éclaircir la peau (la rose,le santal l’églantier, la camomille,l’arbre à thé et la lavande), il existe aussi des élixirs qui peuvent déclencher de graves réactions cutanées et même des brûlures chimiques dues à des allergies et à la phototoxicité.

Les HE phototoxiques incluent nottament la bergamote, le citron vert et le citron, qui ne doivent pas être utilisés à plus de 0,5 % sur une peau exposée au soleil. Il convient également de noter que le type dextraction utilisé peut en fait déterminer si une certaine huile essentielle devient phototoxique ou non. Par exemple, lorsque la bergamote est pressée à froid, elle est phototoxique et lorsqu’elle est distillée à la vapeur elle ne l’est pas. Les réactions phototoxiques peuvent être assez désagréables, que vous ayez la peau sensible ou non. Les huiles comme la citronelle, le clou de girofle, la canelle ou le poivre noir peuvent être irritantes et il recommande de toujours utiliser une dilution appropriée et de faire d’abord un test cutané.

Le point sur la dilution

La dilution pourrait bien être le facteur le plus important lorsqu’il s’agit d’utiliser les huiles essentielles en toute sécurité dans les soins de la peau. Plus une huile essentielle est diluée, moins il y a de risque de réaction cutanée. Si vous l’appliquez sur la peau, l’huile essentielle doit être diluée dans ce qu’on appelle une huile de support, comme l’huile d’argan, car l’application de l’huile essentielle sous sa forme concentrée sur la peau peut provoquer une irritation importante.

Utiliser une huile plus concentrée ne signifie pas nécessairement en tirer plus de bénéfices dans la plupart des situations. Une huile végétale soigneusement sélectionnée, par exemple peut ajouter à l’effet positif global sur la peau, il n’y a donc pas vraiment de raison de ne pas diluer les huiles essentielle. Deplus, si certaines huiles essentielles, comme la lavande, peuvent être appliquées seules sans danger, il faut faire preuve de prudence et toujours les diluer avant de les appliquer.

Tordre le cou aux idées reçues

huile essentielle aromathérapie

Pour être tout à fait objectif, les HE n’ont pas été suffisamment étudiées pour être des remèdes éprouvés contre les maladies. L’aromathérapie n’est pas, à ce jour une science a proprement parler et il n’existe à ce jour que peu de preuves scientifiques de leur effets bénéfiques, en dehors de deux ou trois cas bien connu depuis longtemps.

Et il y a un autre grand mythe qu’il semble important de debunker : l’idée que les huiles essentielles sont totalement inoffensives. Malheureusement, les gens croient souvent que les HA sont sûres parce qu’elles sont naturelles. En réalité, elles peuvent avoir des effets indésirables qui irritent la peau et doivent être utilisées avec prudence et précaution.

En résumé, que vous soyez un utilisateur expérimenté d’huiles essentielles ou un débutant complet, il est toujours bon de consulter un médecin ou à défaut un pharmacien avant de vous lancer. En outre, n’oubliez pas d’adopter des pratiques sûres lorsque vous utilisez des huiles essentielles, ce qui signifie les diluer avec une solution de support et vous assurer que votre huile provient d’une entreprise réputée et fiable.

Comment savoir si mon HE est sûre ?

Les seules huiles qui devraient être utilisées sont celles qui sont considérées comme sûres et autorisées pour la consommation interne. Il sera généralement indiqué sur la bouteille ou sur le site web de l’entreprise, et dans ce cas, vous savez pertinemment que l’entreprise garantit la pureté et la haute qualité de ses huiles. Une autre façon de savoir si une marque est à la hauteur est de savoir si elle possède sa propre ferme et produit ses propres huiles ou si elle achète par petits lots, de cette façon, ils peuvent garantir la pureté des huiles et qu’aucune autre huile synthétique n’a été utilisée.

Quelles HE utiliser pour la peau ? Et pour les autres usages ?

Vous trouverez ci-dessous une présentation ou vous pouvez vous diriger ici pour un aperçu approfondi. (Pour information : outre le nettoyage et l’application topique de soins de la peau, les huiles essentielles ci-dessous peuvent être diffusées pour inhalation).

  • Boost du système immunitaire : Eucalyptus, origan, thym, orange , lavande, arbre à thé, citron et cannelle.
  • Combattre l’anxiété ou le stress : Bergamote, bois de cèdre, orange, Lavande, citron et valériane.
  • Pour la maison : Pin, citron et canelle.
  • Pour la peau : Rose, graine de carotte, lavande, églantier,ylang ylang, arbre à thé, géranium et patchouli.

Et pour les peaux sensible ?

phytothérapie cosmétique

Les huiles essentielles sont d’origine végétale, ont une odeur incroyable et contiennent des composés chimiques qui peuvent tout faire, de la destruction des bactéries responsables de l’acné à la régulation de la peau sous l’effet des hormones. Mais attention ! Elles ne sont pas indiquées pour toutes les peaux. La raison : Les huiles essentielles sont des composés chimiquement actifs et potentiellement agressifs, et les crèmes qui en contiennent beaucoup ont l’air agréables mais peuvent irriter les peaux sensibles.

Cela dit, vous devez être conscient des huiles essentielles que vous utilisez. Les plus douces, comme le géranium, la camomille, la tanaisie bleue et l’ylang-ylang, sont pauvres en aldéhydes et en phénols, des composés présents dans les plantes qui peuvent irriter la peau. Mais même ainsi, vous voulez voir toutes les huiles essentielles en bas de la liste des ingrédients – ce qui indique que leurs concentrations sont suffisamment faibles pour aider, mais pas irriter, votre peau. Bon à savoir: Tout ce qui figure après le cinquième ingrédient est généralement à moins de 1 %.

Notre article se termine ici, nous espérons que vous y voyez désormais un peu plus claire, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous 🙂

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Articles en liens