Huiles Essentielles : ça marche vraiment ? L’avis de la science

Votre ami vous suggère d’utiliser une lotion infusée à l’huile essentielle de menthe poivrée pour vous aider à combattre vos nausées. Votre collègue insiste sur le fait qu’il n’a jamais aussi bien dormi depuis qu’il a commencé à saupoudrer un peu d’huile de lavande sur son oreiller la nuit. Votre soeur vous assures qu’elle soigne les bobos du petit dernier avec un peu d’huile de lavande sur un coton. Rien que l’année dernière, les consommateurs français ont dépensé un 500 millions d’euros en produits à base d’huiles essentielles et devraient dépasser les 2 milliards  d’euros  d’ici 2022. Mais que dit la recherche ? Les huiles essentielles fonctionnent-elles vraiment ?

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

Les huiles essentielles sont des huiles, généralement parfumées, qui ont été extraites des racines, des fleurs, des feuilles ou des graines de plantes à l’aide de vapeur ou de pression. Le qualificatif “essentiel” fait référence au fait que l’huile contient “l’essence” de la plante (c’est-à-dire les produits chimiques naturels qui donnent une odeur ou une saveur distincte). Dans la pratique de l’aromathérapie, ces huiles – une fois diluées – sont appliquées sur la peau, senties, tamponnées sur un oreiller ou dans un bain, ou chauffées de manière à ce que leur arôme soit dispersé dans l’air. Certains savons et lotions peuvent également être fabriqués à partir d’huiles essentielles et utilisés comme produits d’aromathérapie.
Publicité

L’utilisation des huiles essentielles est interculturelle et remonte à des milliers d’années. Beaucoup connaissent l’histoire de l’encens offert comme l’un des cadeaux des Rois Mages. Même si vous n’avez pas acheté de rouleau ou de diffuseur d’huiles essentielles, il y a de fortes chances que vous les ayez quand même utilisés. Le Vaporub de Vick, que l’on frotte généralement sur la poitrine pour supprimer la toux, contient des huiles essentielles d’eucalyptus, de cèdre et de noix de muscade (entre autres) en suspension dans de la vaseline.

Les huiles essentielles et l’aromathérapie fonctionnent-elles ?

L’Institut national de la santé fournit un résumé complet, via la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, des recherches menées sur l’efficacité des huiles essentielles. Actuellement, il n’existe pas de recherches étayées par des preuves démontrant que des maladies peuvent être guéries par l’utilisation d’huiles essentielles ou la pratique de l’aromathérapie. Les résultats sur les autres bienfaits possibles des huiles essentielles comme, par exemple, l’amélioration de l’humeur ou la réduction du stress, sont plus mitigés. Mais la plupart ne sont pas encore concluants.

L’une des études scientifiques qui ont révélé les résultats positifs des huiles essentielles concerne les patients atteints de démence. Bien que, contrairement à la croyance populaire, boire une cuillère à soupe d’huile de poisson chaque jour n’empêche pas la démence, il est prouvé que le baume d’huile de citron réduit l’agitation chez les patients atteints de démence, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Psychiatry.

Il existe d’autres exemples de réussite prouvée pour les huiles essentielles, comme le traitement de l’acné avec l’huile de l’arbre à thé et le traitement de l’alopécie aréolaire ou de la chute des cheveux avec des huiles comme le thym, le romarin, la lavande et le bois de cèdre.

La recherche sur l’utilisation des huiles essentielles contenues dans les agrumes est particulièrement intrigante en raison de leurs qualités antibactériennes naturelles. Par exemple, il a été démontré que l’huile d’agrumes, en particulier lorsqu’elle est combinée avec les sels de la mer Morte, inhibe la croissance bactérienne chez les souris et agit comme un agent anti-inflammatoire. L’huile essentielle d’agrumes de bergamote pourrait aider à combattre la croissance des causes courantes d’intoxication alimentaire comme la listeria, l’e coli et le staphylocoque.
Publicité

Cependant, la plupart de ces études ne se sont pas encore étendues aux essais cliniques, ce qui signifie qu’il reste encore beaucoup de travail à faire avant que les huiles essentielles ne soient potentiellement prescrites par les médecins. Étant donné le vif intérêt du public pour les huiles essentielles, que ce soit pour cibler des problèmes que d’autres médicaments n’ont pas encore réussi à résoudre (comme les migraines, l’anxiété, le stress, l’insomnie et la mémoire) ou pour contrôler ce qui entre dans leur armoire à pharmacie sans ordonnance, il vaut clairement la peine de poursuivre les recherches sur les bienfaits possibles des huiles essentielles.

Il y a très peu d’effets secondaires associés à l’utilisation des huiles essentielles, bien qu’en Europe, elles ne nécessitent pas d’approbation avant miser sur le marché. Une exception toutefois: les effets similaires aux œstrogènes observés pour les huiles de lavande et de théier, qui ont été liés à l’augmentation de la taille des seins chez les garçons pré-pubères lorsqu’elles sont appliquées sur de longues périodes.

Donc si vous cherchez à soulager votre stress, ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles diluées à un bain chaud ne vous fera probablement pas de mal. Mais avant de dépenser 40 euros pour un flacon de 15 ml, vous devriez peut-être d’abord essayer une bougie parfumée 😉

 

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Cathie

Cathie

Je vous partage un peu de ces bienfaits essentiels proposés par Dame Nature à travers les huiles essentielles. Des ingrédients purs et naturels pour guérir tous vos maux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sommaire