Aromathérapie : notre guide pour bien débuter

Le terme aromathérapie renvoie à l’utilisation des huiles essentielles issues des plantes aromatiques. Elles sont des concentrés actifs de produits qui ont des propriétés différentes des plantes dont elles sont extraites. Une mauvaise manipulation des huiles essentielles peut entraîner des conséquences graves. Il est donc nécessaire de savoir s’y prendre lorsqu’on débute en aromathérapie. Pour vous aider, nous vous avons concocté une liste des 10 choses essentielles à savoir et des 10 erreurs à éviter dans l’utilisation des huiles essentielles.

Les 10 choses à savoir avant de se lancer

Avant d’utiliser les huiles essentielles, il y a des règles de base qu’il convient de connaître pour une bonne maîtrise de l’aromathérapie.

1. Respectez scrupuleusement les doses

Les huiles essentielles sont vendues dans des flacons de 5,10 ou 15 ml. Elles contiennent des actifs très concentrés et doivent donc être utilisées avec prudence. Il est impératif de suivre les posologies indiquées et de respecter les modes d’admission. Il ne faut jamais aller au-delà des doses prescrites.

2. Chaque huile essentielle a sa particularité

Certaines huiles essentielles peuvent se ressembler, mais elles sont toutes uniques. Chacune a ses particularités bien distinctes sur plusieurs niveaux : composition chimique, propriétés et concentration des principes actifs.

3. Savoir distinguer la qualité des huiles essentielles

Les huiles essentielles n’ont pas toutes la même qualité. Vous devez donc faire la différence entre les huiles essentielles thérapeutiques et celles qui sont utilisées en cosmétique et parfumerie. Les huiles essentielles thérapeutiques doivent être de bonne qualité. Faites attention à l’étiquette qui doit mentionner précisément « huile essentielle » ou comporter la mention 100 % naturelle. Pour plus de sûreté, faites vos achats en pharmacie ou dans les boutiques spécialisées.

4. Une huile essentielle ne remplace pas une autre

Chaque huile essentielle est unique, vous ne devez donc pas utiliser une huile en remplacement d’une autre, quel que soit le motif. Chacune a sa composition, ses bienfaits et son mode d’utilisation.

5. Ne pas appliquer l’huile essentielle directement sur la peau

Il faut toujours diluer l’huile essentielle avec un autre produit avant de l’appliquer sur la peau. Ses principes actifs sont très puissants et son contact direct avec la peau peut provoquer des lésions.

6. L’huile essentielle ne s’ingère pas pure

Il est important, voire vital de diluer l’huile essentielle avant de l’ingérer par voie orale. Elle ne se dilue pas dans l’eau, mais dans des solvants huileux ou du miel. Vous pouvez aussi la déposer sur du sucre ou un comprimé neutre avant de l’absorber.

7. Certaines huiles essentielles demandent des précautions particulières

Certaines huiles essentielles sont particulièrement sensibles et demandent un surplus de vigilance. C’est le cas des huiles essentielles d’agrumes qui sont photosensibilisantes. D’autres sont dermocaustiques et doivent être obligatoirement diluées dans une huile végétale avant application.

8. Éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses

Les huiles essentielles peuvent irriter les yeux et les muqueuses (bouche, nez, plaie, etc.).

9. Ce qu’il faut faire en cas d’accident

Un accident de parcours peut arriver. Si vous avez accidentellement renversé l’huile essentielle sur votre peau, épongez le surplus avec un coton imbibé d’huile végétale. Si vous avez une projection dans les yeux, contactez aussitôt un médecin.

Les 10 erreurs du débutant

Voici quelques erreurs que les débutants commettent souvent en aromathérapie et qu’il est nécessaire d’éviter.

1. Mettre l’huile essentielle pure dans le bain

L’huile essentielle n’est pas soluble dans l’eau et il faut toujours la diluer avec une huile avant de l’utiliser.

2. Confondre l’aromathérapie à la médecine douce

L’aromathérapie n’est pas de la médecine douce. Les produits sont certes naturels, mais présentent un certain niveau de toxicité. Ils sont à utiliser avec prudence et éviter les interactions médicamenteuses.

3. Frictionner les tempes avec l’huile essentielle

L’huile essentielle s’applique sur la base du cou et non à proximité des muqueuses ou à même la peau. Elle est particulièrement irritante.

4. Utiliser l’huile essentielle directement sur la peau

Le contact direct de l’huile essentielle avec la peau peut entraîner des brûlures. Il faut toujours prendre soin de la diluer avant application, sauf dans certains cas exceptionnels.

5. Rincer l’huile essentielle à l’eau

En cas de contact direct avec la peau ou les muqueuses, évitez de rincer à l’eau. Utilisez un coton imbibé d’huile d’amande douce pour nettoyer.

6. Assimiler l’huile essentielle à l’huile végétale

L’huile végétale est issue d’une plante oléagineuse. L’huile essentielle est extraite d’une plante odorante par différents procédés chimiques.

7. Confondre l’huile essentielle à une essence

L’essence est obtenue par compression de l’épicarpe des agrumes.

8. Assimiler l’huile essentielle et la plante dont elle est issue

L’huile essentielle n’a pas les mêmes propriétés que la plante dont elle est issue

9. Se défaire d’une huile essentielle périmée

Si l’huile essentielle est conservée dans de bonnes conditions, elle ne se dégrade pas avec le temps. Vous pouvez donc la garder pendant au moins 15 ans après la date de péremption indiquée.

10. Penser que les huiles essentielles d’eucalyptus sont les mêmes

Il existe une grande variété d’huile essentielle d’eucalyptus, mais elles n’ont pas toutes les mêmes propriétés.

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Cathie

Cathie

Je vous partage un peu de ces bienfaits essentiels proposés par Dame Nature à travers les huiles essentielles. Des ingrédients purs et naturels pour guérir tous vos maux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sommaire